Qui sommes-nous

Notre Évolution

Qu’avons-nous réalisé pendant toutes ces années? Nous avons été pionniers de l’hospitalité écologique et consciente au Brésil. Nous avons employé, formé et encadré une génération de personnes locales, les encourageant à embrasser leur vie et à être autonomes. Nous avons construit un ensemble pertinent d’architecture durable et de landscape art qui a influencé la région et bien au-delà. Nous avons mis en place un modèle socio-économique intégré axé sur l’autosuffisance financière, alimentaire et énergétique. Tout cela, autour d’une même vision: faciliter un processus de guérison à travers la Nature et la Beauté. Un de nos visiteurs l’a résumé ainsi: « Picinguaba et Catuçaba sont un hôpital pour ses hôtes, et une université pour ses employés ».

Ci-dessous, les étapes les plus importantes de ce parcours passionnant.

Emmanuel Rengade arrive au Brésil après 2 ans à Lisbonne et voyage en routard pendant des mois. Il est profondément touché par l’âme du pays, la beauté de la nature et la gentillesse de ses habitants, et il décide de s’y installer et de chercher un emploi.

1997

2000

Il quitte sa carrière dans la finance entre São Paulo et Londres pour racheter une vieille maison dans le village de Picinguaba (300 habitants), situé à l’intérieur d’une réserve naturelle. Après 2 ans de rénovation et de décoration, il crée le concept d’un hôtel élégant mais sans prétention: la Pousada Picinguaba.

La Pousada Picinguaba est reconnue comme le premier « boutique hôtel » du Brésil par le Financial Times, innovant avec un nouveau modèle d’hospitalité à l’époque, entre l’hôtel de luxe et la maison d’hôtes. Au cours des années suivantes, le FT Weekend (magazine leader du « luxe cool » en Angleterre), publie plusieurs articles en pleine page sur Picinguaba. La même année, Picinguaba parait dans le livre HIP HOTELS comme l’un des 80 hôtels indépendants les plus extraordinaires du monde. Les années suivantes, la Pousada est publié dans la plupart des magazines de décoration et d’art de vivre au Brésil et en Europe. Lire Dans la presse.

2003

2005

Avec un taux d’occupation annuel de 73 %, la Pousada Picinguaba atteint des records de fréquentation pour un hôtel dans une région éloignée. Plus de la moitié des clients proviennent de l’extérieur du Brésil. Picinguaba devient une référence du tourisme écologique et une destination reconnue de « retour à la nature » et « slow living ».

Début de la mise en œuvre d’une vision et d’un plan de développement durable « intégral » : le premier axe est l’élimination de tous les produits industriels alimentaires, et de tout ce qui est jetable ou plastiques. Des exigences écologiques avancées sont mises en place et implantées dans la culture et le quotidien de la Pousada. Tous les employés mangent bio.

2006

2007

Fondation d’APIS – Ação Picinguaba Sustentável, une ONG pour la préservation de la culture caiçara et la protection du village traditionnel et de ses habitants contre un « développement » économique désordonné. APIS se bat pour que Picinguaba reste sous la protection et la gestion du Parc Naturel, soutenant la communauté locale à travers diverses initiatives socio-environnementales.

A la recherche d’un terrain pour cultiver des légumes bio pour le restaurant de la Pousada, Emmanuel tombe amoureux d’une grande ferme à 2 heures de Picinguaba, à mi-chemin de São Paulo.

2008

2009

Avec un groupe d’amis et d’investisseurs, il acquiert la propriété qu’il rebaptise d’après le nom du village: Fazenda Catuçaba.

La même année, la rénovation des bâtisses et la construction de 9 chambres commencent, en appliquant des techniques et des principes de construction durable et d’autosuffisance: optimisation énergétique grâce à des pompes à chaleur, matériaux de récupération provenant d’autres anciennes fermes. Le deuxième hôtel commence bientôt à fonctionner.

Fazenda Catuçaba développe la production biologique de légumes et de fruits, de fromage, de cachaça (alcool de canne pour la caipirinha) et de viande (porc, poulet, brebis) pour approvisionner les deux lieux.

2010

2012

Début du programme d’artistes en résidence avec le projet Portal do Sul de l’artiste Pasha Radetzki de New York, qui remporte des prix internationaux.

Création de l’Institut Catuçaba pour l’Art, l’Éducation et la Vie Consciente. Création et réalisation de la Cathédrale de Bambou par les Frères Campana, designers brésiliens.

2013

2014

Construction de la Oca par la tribu Mehinako venant du Xingu, invitée en résidence d’architecture, la première maison indigène en dehors de l’Amazonie.

Achèvement de la Casa Modernista Caipira, en partenariat avec l’architecte Marcio Kogan. Ce projet avant-gardiste réuni le meilleur du design brésilien avec le meilleur de l’écologie, et entend montrer que la vie dans un endroit isolé peut être très élégante et confortable. Le projet obtient la certification maximale LEED (Platinum) pour la première fois en Amérique du Sud.

La même année, un nouveau projet d’architecture off-grid minimaliste est développé en partenariat avec le MAPA ARQ. Deux Minimods sont construits sur la propriété, dont la Maison de la Croix.

2016

2017

La Galerie d’art de Catuçaba, une galerie d’art dans la nature construite uniquement avec des matériaux locaux et exposant des artistes brésiliens, est conçue et réalisée en collaboration avec l’architecte belge Sven Mouton, spécialisé dans la construction en bambou.

Emmanuel et Bianca participent à plusieurs groupes et projets internationaux qui travaillent à promouvoir et à soutenir le message écologique et spirituel des peuples premiers et notre relation avec la Terre. Ils participent à des réunions à l’ONU à New York, ainsi qu’à Barcelone et au Forum économique de Davos.

2018

2019

Lancement du mouvement WE ARE NATURE – WAN – ONE, un appel aux individus qui forment le tissu relationnel qui s’est créé autour de nous au cours des années, et cristallisent notre intention vivante de collaboration. WAN est la force de conscience de ceux qui sont liés à nous à travers l’énergie particulière de ces endroits et qui perçoivent la force de cette fréquence unique, qui est une fréquence d’amour de la Terre et de l’Humanité.

Le livre « Catuçaba, Earth Alchemy » est publié à Paris, présentant l’intention profonde de Catuçaba et célébrant ses 10 ans.

Emmanuel travaille sur un modèle économique inspiré des monastères, où la communauté est au service de la croissance spirituelle individuelle et s’appuie sur la nature pour fournir l’essentiel de ce qui est nécessaire (alimentation, autonomie énergétique). L’hospitalité (accueil des visiteurs dans une perspective de ressourcement) est à la base de l’économie, mais aussi la production du terroir (miel, cachaça, fromage, cosmétiques, etc).

2020

2021

Lancement du projet Bee Nature (Be Nature), porté par la famille française de Laure et Philippe Lemarchand qui font l’expérience de la vie à la ferme pendant 1 an avec leurs 3 enfants. L’objectif est de développer un sanctuaire d’abeilles et la première phase comprend l’installation de 150 ruches sur la propriété, visant la pollinisation et la production de miel et de propolis. L’Abeille et sa symbolique collective, féminine, curatrice et sacrée est le symbole et le logo de We Are Nature.

Catuçaba et Picinguaba célèbrent plus de 2 décennies de pratiques écologiques intégrales et d’influence sur les communautés locales, et l’implantation durable d’une vision avancée de l’autosuffisance. Les lieux ont reçu au cours des années plus de 100 000 visiteurs qui ont chacun vécu une expérience individuelle, et sont une source d’inspiration pour de nombreuses actions similaires dans la région ou à l’étranger.

L’exemple de We Are Nature a contribué à la préservation et au développement positif des villages : les communautés de Catuçaba et de Picinguaba sont positionnées au niveau national et international comme des références de tourisme familial, d’architecture dans la nature et de pratiques écologiques.

En savoir plus sur la vision? Visitez notre blog

2022

Fazenda Catuçaba | Pousada Picinguaba - SP Brasil 2022

Politique de confidentialité | À propos de ce site Web